Atelier Théâtre en 3ème1

29 mars 2018

"Durant six semaines nous avons eu une heure d’atelier théâtre par semaine avec Fanny Buy.

Elle a commencé par nous présenter le texte du Misanthrope de Molière  que nous allions travailler avec elle. À chaque cours nous commencions par un petit échauffement pour nous préparer a bien réciter notre texte, en plus de bien nous avoir appris à nous tenir sur une scène, elle nous a appris à faire ressortir différentes émotions pour un même texte. Nous avons aussi travaillé sur les « e » muets qu'on avait du mal à accentuer. À travers l’exercice des émotions nous avons pu choisir celle que nous allions utiliser pour notre texte et ainsi la travailler davantage pour le jour de la restitution. Fanny nous a également conseillé de remplacer les répliques par des expressions que nous utilisons dans la vie quotidienne pour nous permettre de mieux intégrer le texte.

Nous avons ensuite commencé à répéter cette scène en classe entière pour nous entraîner pour la représentation de Jeudi, car jusqu'alors nous étions en demi groupe. 

Cette expérience nous a non seulement fait étudier le théâtre mais nous a aussi permis d’approfondir nos connaissances et nous a donné l'opportunité d'avoir une petite expérience de la mise en place d’une pièce, qui a pour nous été une scène. 

On a aussi eu la chance d'aller voir deux pièces de Molière, Monsieur de Pourceaugnac et le Misanthrope, jouées par des comédiens professionnels, ce qui nous a permis de comparer notre travail au leur.

Le jour de la restitution nous avons « joué » cette scène devant une classe de 5° et surtout devant des élèves allophones qui eux, à leur tour, nous ont présentė leur travail fait avec Fanny : ils ont lu des lettres qu’ils avaient écrites pour un être cher resté dans leur pays d’origine. Ce fut un moment fort en émotions et riche en partage." 

Kaina GROSSEPIECE, Lilia SLIMANI et Guido CHAPUIS (élèves de 3ème 1)

 

Voici un compte-rendu des 5°2 : 

"Le jeudi 22 mars à l’amphithéâtre du lycée Saint Charles, notre classe de 5ème2 a eu la chance de pouvoir voir le résultat d’un très beau projet d’écriture par des élèves de 3ème de Saint Charles et des élèves du lycée Galilée et d’Ella Fitzgerald.

Les élèves de St Charles nous ont présenté un extrait du Misanthrope. Cette pièce de Molière était assez compliquée à comprendre car c’était du vieux français. Mais cette langue est très belle et très poétique. Les lycéens primo-arrivants nous ont raconté leur histoire sous forme de lettres (destinées à quelqu’un de leur choix). Le fait qu’ils aient parlé de leur vécu et des choses que l’on ne peut pas ressentir nous a touché, c’était très émouvant.

 

En première partie, les élèves de 3ème ont interprété un extrait du Misanthrope de Molière. Certains étaient à l’aise et d’autres étaient plutôt timides, mais c’est cela qui rendait le spectacle fabuleux. Le simple fait de se rendre compte que tout le monde est différent comme on a pu le voir par leur manière de jouer et malgré le stress, la peur de se tromper ... on voit qu’ils y mettaient tout leur cœur.

Ensuite, en deuxième partie, les lycéens nous ont fait partager, chacun leur tour, des lettres écrites à leurs proches. Mais pas de simples lettres car ces élèves viennent chacun de pays différents : Guinée, Tunisie, Espagne... et ces lettres sont destinées à des proches restés dans leur pays. Elles racontent leur voyage jusqu’à la France et leur nouvelle vie. Encore une fois certains étaient à l’aise, d’autres avaient le trac, certains ont vraiment laissé transparaître leurs émotions (ce qui n’est pas simple), d’autres non, certains pleuraient...

Pendant ce moment là ce n’était pas des mots qui résonnaient dans la salle, c’était différentes émotions toutes plus belles les unes que les autres. On voyait bien que ces élèves étaient émus, comme toute la salle d’ailleurs, et nous sommes ressortis aussi émus qu’eux.

Un grand merci aux élèves de 3ème, aux lycéens ainsi qu’aux organisateurs.

Cette séance était très enrichissante.

A.O.

En écoutant ces personnes nous avons compris que leur chemin pour venir n’avait pas été facile. Certains sont partis du Mali ou de Guinée d’autres sont venus d’Espagne mais nous sentions dans leur voix que ça n’avait pas été facile. On ne pouvait pas ressentir complètement ce qu’il ressentait mais on arrivait à comprendre."

Antonin Kulisa

Institution Saint-Charles

Vous pouvez à tout moment nous contacter

 Etablissement Catholique sous contrat d'association.

Social

Rejoignez Nous !

Plans

Top
Nous utilisons les cookies pour améliorer notre site Web . En continuant à utiliser ce site , vous consentez aux cookies utilisé . More details…